« comprenez »

5 blagues accessibles contenant « comprenez »
  1 - Adultes - Humour Noir - Luxure -
Une dame arrive devant Saint Pierre aux portes du paradis. Celui-ci l'accueille lui disant de s'asseoir pendant qu'il remplit son Grand Livre des Inscriptions. Pendant qu'elle attend, elle entend des pleurs et des cris venant de l'intérieur. Curieuse, elle demande à Saint Pierre :
Que veut dire tous ces gisements ?
- Ah, madame... Ce sont nos tout nouveaux anges, les personnes qui sont arrivées hier. On leur perce des trous dans la tête et dans le dos. C'est pour pouvoir installer l'auréole et les ailes, vous comprenez ?
- Si c'est comme ça, je préfère aller en enfer !
- Mais madame, en enfer, ils vous violent et vous sodomisent !!!
- Peut-être ! Mais, là au moins, les trous sont déjà fait....



note : 4.64 / 10
   .
 
  2 - Américains - Automobilistes - Humour Noir -
Aux Etats-Unis, un gars est en voiture sur l'autoroute lorsqu'il arrive à un bouchon de circulation.
À un moment donné, quelqu'un frappe à sa vitre. Le chauffeur la descend.
Il demande:
- Qu'est-ce qui se passe?
L'autre gars dit:
- Des terroristes ont pris Doubleyou Bush en otage et ils demandent 1 million de dollars sinon ils l'arrosent d'essence et ils jettent une allumette dessus. Alors vous comprenez, on passe à chaque auto pour ramasser des dons.
Le chauffeur demande:
- Et combien les gens donnent?
L'autre gars dit:
- Environ 5 litres...


Posté par: LB

note : 4.51 / 10
   .
 
  3 - Américains -
Aux États-Unis, un gars est en voiture sur l'autoroute lorsqu'il arrive à un bouchon de circulation. A un moment donné, quelqu'un frappe à sa vitre. Le chauffeur la baisse et demande: - "Qu'est-ce qui se passe?"
L'autre gars dit: - "Des terroristes ont pris Bush en otage et ils demandent 1 million de dollars sinon ils l'arrosent d'essence et ils jettent une allumette dessus... Alors vous comprenez, on passe à chaque auto pour ramasser des dons."
Le chauffeur demande: - "Et combien les gens donnent?"
- "5-10 litres...ça dépend......."



note : 2.75 / 10
   .
 
  4 - Belges -
Deux chasseurs Belges partent... chasser le cerf dans le grand nord au Canada Afin de partir de leur camp situé à proximité d'un des innombrables lacs de cette région, ils prennent un hydravion. Et vlan, décollage. VROOOOOOOAAAAAAARRRRR... Arrivés à destination, nos deux potes descendent et s'apprêtent à vivre leur grande aventure. - Eh ! fait le pilote, je vous préviens, je repasse ici dans une semaine. Quant à votre "récolte", je ne prendrai qu'un cerf maximum par personne. Vous comprenez, ça pèse assez ces animaux, et l'hydravion n'accepterait pas une surcharge. Compris ? - Ouais ouais, fait l'un des chasseurs. Pas de problème. - OK les mecs. Bonne chance et à dans 7 jours. Et voila, ça peut commencer. La semaine passe tranquillement, et les 2 chasseurs terminent avec 2 cerfs pour chacun... Ils se rendent tant bien que mal au rendez-vous à l'hydravion. Apercevant les 4 cerfs, le pilote fait : - Mais oh ?! Je vous ai dit que je ne prendrai qu'un seul cerf par chasseur, soient 2 au total. Que faites-vous avec ces 4 ? Je refuse de vous ramener dans ces conditions ! L'hydravion ne va jamais pouvoir décoller. - Ah, fait l'un des deux, pourtant, le pilote de l'an dernier, lui, n'avait pas hésité à décoller avec 4 cerfs... - #@$@#$$@# ! Enfin, si lui y est arrivé, pourquoi pas moi. Mais franchement, c'est la première et la dernière fois que je fais ça. Faut pas déconner. Allez, montez avec vos bestioles, et accrochez vos ceintures. Les moteurs se mettent en route, et l'hydravion s'élance. Lorsqu'il a atteint sa vitesse maximale, le pilote lève le manche à balai, mais la surcharge est trop importante, et le bolide, après avoir légèrement quitté la surface du lac, pique... pour aller se mettre en 1000 morceaux dans la forêt voisine. Tout notre petit monde tombe dans les choux. Quelques instants après, un des 2 chasseurs reprend connaissance, et demande à son pote (qui vient lui aussi de se réveiller) : - Mais ou sommes nous ? - Si ma mémoire est bonne, fait l'autre en contemplant les alentours, nous sommes à peu près à 200 mètres de l'endroit ou nous nous étions écrasés l'année dernière...


note : 2.26 / 10
   .
 
  5 -
C'est l'histoire d'un directeur d'administration centrale qui "craque". Il décide d'aller travailler dans une ferme pour changer de vie.

Un paysan accepte de l'embaucher et, dubitatif, lui donne comme premier travail, le matin, de repartir sur tout un champ un tombereau de fumier, persuadé que ce type des villes va en avoir pour la journée.

Moins de deux heures plus tard, le directeur vient voir le paysan et lui dit que le travail est termine. Le paysan va vérifier et, effectivement, tout le fumier est répandu. Il lui donne un alors autre travail : trier trois sacs de pommes de terre et les repartir entre trois paniers : un
pour les grosses pommes de terre, un pour les moyennes, un pour les petites.

Le soir, le paysan oublie le directeur, qui n'est pas venu manger. Le lendemain, toujours pas de directeur. Le soir, inquiet, le paysan vient voir le directeur. Trois pommes de terre seulement ont été triées.

"Eh bien, mon gars, toi qui a été capable de repartir autant de fumier en deux heures, tu n'as pas encore fini de trier trois sacs de patates ?"

"C'est que, comprenez-moi, m'occuper de la merde, je sais faire. Mais prendre une décision..."



note : 2.23 / 10
   .
 









Chercher dans la base
Entrez un ou plusieurs mots clé





Citation du jour

Depuis que les femmes travaillent, on est passé de ? Merci mon Dieu, c'est vendredi ? à ? Merci mon Dieu, c'est lundi ?. Si une mère n'a jamais dit ça c'est que ses enfants n'ont pas encore atteint l'adolescence.
[ Ann Diehl ]





 


[ Agenda des sorties dans le Gers ] [ Agenda des sorties en France ] [ Citations ]


Contacter le webmaster : webmaster at hihoha.com