« intime »

3 blagues accessibles contenant « intime »
  1 - Toto -
Pendant une classe où l'on enseignait la morale et les bonnes manières, l'institutrice demande aux élèves :
- Michel, si tu étais en train de faire la cour à une jeune fille de bonne famille, très bien éduquée pendant un dîner en tête à tête et que tu avais besoin d'aller aux toilettes que dirais-tu ?
- Attends-moi une seconde, je vais pisser un coup.
- Ça serait très grossier et très malpoli de ta part. Jean comment dirais-tu ?
- Je m'excuse, mais il faut que j'aille aux toilettes, mais je reviens tout de suite.
- C'est déjà mieux, mais c'est désagréable de mentionner les toilettes pendant les repas. Et toi Toto, tu serais capable d'utiliser ton intelligence, au moins pour une fois, pour démontrer tes bonnes manières ?
- Je dirais "Ma chère, je vous demande pardon de m'absenter un moment, je m'en vais de ce pas tendre la main à un ami intime que j'espère pouvoir vous présenter après le dîner".


Auteur: rominou
Source: rominou
Posté par: rominou

note : 5.52 / 10
   .
 
  2 - Adultes - Luxure -
Trois femmes parlent de leur vie intime et comparent la nature de leurs rapports conjugaux.
La première explique...
- Ma vie intime est comme une Rolls Royce, confortable et sophistiquée.
- La mienne, dit la seconde, est comme une Porsche, rapide et très énergique.
- Moi, c'est comme un tracteur, dit la troisième. Il faut démarrer à la main et monter dessus tant que ça fonctionne.



note : 4.11 / 10
   .
 
  3 - Débiles - Nazes -
Nuit torride....
Folles sont mes pensées envers toi, et brûlant mon désir de te serrer dans ma main, avec une soif de plaisir incontrôlable pour ce que tu m'as fait. La nuit était chaude et calme, et j'étais dans mon lit quand, subrepticement, tu t'es approché. Tu as frôlé mon corps nu avec ton corps, sans la moindre pudeur. Remarquant mon apparente indifférence, tu t'es pressé contre moi et tu m'as mordue sans scrupule jusqu'à mes plus intimes recoins.
Je me suis endormie.
Quand je me suis réveillée, je t'ai cherché avec une ardente avidité, mais en vain. Tu avais laissé sur mon corps et dans les draps des preuves irréfutables de ce qui s'était passé entre nous cette nuit-là. Cette nuit, je me coucherai plut tôt pour t'attendre dans ce même lit. Quand tu arriveras, je veux t'étreindre avec fougue et impatience. Je veux te serrer avec toute la force de mes mains. Il n'y aura pas un millimètre de ton corps que mes doigts ne toucheront pas. Je n'aurai de répit que lorsque je verrai le sang chaud couler de ton corps.......

Ce n'est que comme cela que je me débarrasserai de toi, saloperie de moustique !



note : 2.13 / 10
   .
 




 



Conjugaison - Football - Liens créatifs et insolites - Stage Tadelakt - Agenda des sorties dans le Gers -

Contacter le webmaster : webmaster at hihoha.com


Partenaires et sites amis