« doux »

5 blagues accessibles contenant « doux »
age mini : 13  
  1 - Adultes - Luxure -
Cette blague est rendue illisible car elle n'est pas adaptée au jeune public, voir (*) en bas de page afin d'activer le contenu pour adultes.
Un h4mm2 s2 c4gn2 c4ntr2 5n2 f2mm2 d1ns 5n h1ll d'hôt2l. D5r1nt l1 c4ll3s34n s4n c45d2 b5tt2 c4ntr2 l1 p43tr3n2 d2 c2ll2-c3. Ils s4nt t45t d25x s5rpr3s. L'h4mm2 s2 t45rn2 v2rs 2ll2 2t d3s: "M'd1m2, s3 v4tr2 cœ5r 2st 15ss3 d45x q52 v4tr2 p43tr3n2, j2 s13s q52 v45s m2 p1rd4nn2r2z." C2 à q543 2ll2 rép4nd: "S3 v4tr2 q5252 2st 15ss3 d5r2 q52 v4tr2 c45d2, j2 s53s d1ns l1 ch1mbr2 221."



note : 4.98 / 10
   .
 
  2 - Humour Noir -
A l'école, la maîtresse demande aux élèves de raconter un événement inhabituel qui leur est arrive récemment. Plus tard, elle demande à quelques élèves de lire leur texte. Arthur se lève et commence :
- La semaine dernière, papa est tombé dans le puits au fond du jardin.
- Doux Jésus .s'exclame la maîtresse, il va bien au moins ?
- Je suppose, répond Arthur. Il a arrêté d'appeler à l'aide hier



note : 3.4 / 10
   .
 
  3 - Sexy -
Pour trouver le caractère cochon de ce poème de Paul Adam, lisez le
d'abord en entier, puis, lisez le en changeant la fin du second vers de
chaque strophe de façon à ce qu'elle rime avec la fin du premier vers
plutôt qu'avec la fin du troisième vers.


La première fois quand je l'ai vue
J'ai tout de suite remarqué son regard
J'en étais complètement hagard


Dans ce jardin du Luxembourg
Je me suis dit Faut que je l'aborde
Pour voir si tous deux on s'accorde


J'ai déposé mon baluchon
Alors j'ai vu tes gros yeux doux
J'en suis devenu un peu comme fou


Quand je t'ai dit que tu me plaisais
Que j'aimerai bien te revoir
Tu m'as donné rendez-vous le soir


Et je t'ai dis Oh Pénélope
Que tu étais une sacrée belle fille
Que je t'aimerai toute ma vie


Quand dans ce lit de marguerites
Tu m'as caressé doucement la tête
Ma vie entière est une fête


Et sous les regards de la foule
J'ai posé ma main sur ta main
Vous voyez bien que ce n'est pas malsain


À l'ombre des eucalyptus
Je t'ai dit Je veux que tu me suives
Je te sentais d'humeur lascive


Alors comme ça dans les tulipes
Tu m'as fait une petite promesse
Gage d'affection et de tendresse


Si notre amour devait céder
Je n'aurais plus qu'à me faire prêtre
Je ne pourrai jamais m'en remettre


Car si un jour notre amour rouille
Je m'en mordrai très fort les doigts
Chérie vraiment je n'aime que toi !



Auteur: Paul Adam

note : 3.39 / 10
   .
 
  4 -
La première fois quand je l'ai vue
J'ai tout de suite remarqué son regard
J'en étais completement hagard

Dans ce jardin du Luxembourg
Je me suis dit Faut que je l'aborde
Pour voir si tous deux on s'accorde

J'ai déposé mon baluchon
Alors j'ai vu tes gros yeux doux
J'en suis devenu un peu comme fou

Quand je t'ai dis que tu me plaisais
Que j'aimerais bien te revoir
Tu m'as donné rendez-vous le soir

Et je t'ai dis Oh Pénélope
Que tu étais une sacrée belle fille
Que je t'aimerai toute ma vie

Quand dans ce lit de marguerites
Tu m'as caressé doucement la tête
Ma vie entiere est une fête

Et sous les regards de la foule
J'ai posé ma main sur ta main
Vous voyez bien que ce n'est pas malsain

A l'ombre des eucalyptus
Je t'ai dit Je veux que tu me suives
Je te sentais d'humeur lascive

Alors comme ça dans les tulipes
Tu m'as fait une petite promesse
Gage d'affection et de tendresse

Si notre amour devait céder
Je n'aurais plus qu'à me faire prêtre
Je ne pourrai jamais m'en remettre

Car si un jour notre amour rouille
Je m'en mordrai très fort les doigts
Chérie vraiment je n'aime que toi


Maintenant, essayez de faire rimer le deuxième vers avec le premier ...


Auteur: Paul Adam

note : 2.95 / 10
   .
 
  5 - Débiles -
Parti faire une croisière en solitaire autour du monde, un cadre dynamique fait naufrage et échoue finalement sur une petite île perdue au milieu du Pacifique. Il survit pendant quatre mois dans des conditions particulièrement précaires, se nourrissant exclusivement de bananes. Un jour toutefois, il aperçoit depuis la plage une embarcation à l'intérieur de laquelle se trouve la plus jolie fille qu'il n'ait jamais vue. Il lui fait des signes et elle débarque sur la plage. Notre homme lui demande aussitôt : - Mais d'où venez-vous ? Et la superbe créature lui explique : - J'habite de l'autre côté de cette île, j'ai fait naufrage, moi aussi, il y a maintenant trois ans... L'homme : Heureusement que vous aviez cette barque pour vous en tirer ! La fille : Non, ce canoë, je l'ai fabriqué moi-même avec les matériaux que j'ai trouvé sur l'île. Le cadre demande : Mais... avec quels outils ? La jeune femme explique : J'ai découvert sur l'île un type de pierre poreuse facile à sculpter. J'ai aussi trouvé un type d'arbre dont le bois est suffisamment souple pour être malléable... En associant ces deux matériaux, j'ai pu concevoir un outillage assez performant. Vous voulez voir ? Les deux naufragés font alors le tour de l'île pour débarquer devant un superbe bungalow peint en rouge et bleu. L'homme en perd presque l'équilibre. Il demande : Vous avez construit ça vous-même ? Et l'hôtesse des lieux explique : Oui, ce n'est pas grand chose mais c'est mon petit chez moi... En entrant dans le bungalow, l'homme est sidéré par le décor harmonieux et tous les équipements façonnés à la main. La jeune femme lui propose alors de boire quelque chose mais voyant le verre qu'elle lui tend, l'homme refuse poliment : - Non, vous savez le lait de noix de coco, je ne peux plus le sentir. Et la jeune femme : Mais goûtez donc, c'est du gin. J'en ai quelques bouteilles en réserve... Encore une fois, l'homme n'en revient pas... La jeune femme dit alors : Vous voulez prendre une douche et vous rasez ? Il y a un cabinet de toilettes et un rasoir à l'étage. Pendant ce temps, je vais enfiler une tenue plus légère pour être à l'aise. Complètement fasciné, le jeune homme ne pose plus de questions et part se doucher. Un peu plus tard, la jeune femme réapparaît dans un déshabillé élégant et très suggestif... Elle s'assoit sur un divan moelleux qu'elle a confectionné elle-même et invite son nouvel ami à venir s'asseoir près d'elle. En le regardant d'un air doux, elle lui dit alors : - Dites-moi, vous êtes seul depuis si longtemps sur cette île perdue. Je suis sûre que quelque chose pourrait vous faire un immense plaisir. Quelque chose que vous n'avez pas pu faire depuis de si longs mois et qui vous démange... L'homme n'en croit pas ses oreilles et répond : - Vous voulez dire... Ne me dites pas... Vous avez aussi de quoi lire mes mails ?


note : 2.34 / 10
   .
 
* 1 blague est masquée dans cette page,
elle est réservée aux adultes.

[Activer le contenu pour adultes] (nécessite d'accepter les cookies)




 


[ Agenda des sorties dans le Gers ] [ Agenda des sorties en France ] [ Citations ]


Contacter le webmaster : webmaster at hihoha.com